QUEL EST L’ETAT DE LA JUSTICE A LA VEILLE DES ELECTIONS ?
23 avril 2012
CONTRATS… ET LOI
14 janvier 2013

VENDRE/ACHETER DES VOITURES D’OCCASION

Les pièges à éviter !

Nous sommes très nombreux à vendre ou acheter des voitures d’occasion. Mais l’opération, il faut le savoir, peut se révéler aléatoire… voire dangereuse et risquée.

Si vous voulez éviter les principaux pièges, voici quelques conseils :

  •  VENDRE 

Lors de la transaction, il faut :

– Barrer la carte grise, en y écrivant « vendue le.. ». En précisant l’heure ! (En effet, si l’acquéreur commet une infraction grave le jour même, vous aurez besoin de prouver que vous n’étiez plus le propriétaire à ce moment-là).

– Faire une photocopie pour vous de cette carte grise barrée.

– Remplir soigneusement le certificat de vente, et en faire copie pour vous.

– Bien prendre l’identité de votre acquéreur et son adresse : en effet, il se peut qu’il « oublie » de faire le changement de carte grise, et alors vous allez voir arriver chez vous un flot de PV à votre nom : il faudra alors dénoncer votre acquéreur avec toutes précisions utiles.

– N’accepter pour règlement qu’un chèque de banque ou du liquide.

– Même pour un chèque de Banque, appeler l’agence concernée (prendre le numéro sur l’annuaire, et non sur le chèque) car il existe de faux chèques de banque.

– Faire signer un papier à l’acquéreur, précisant le kilométrage du véhicule, et indiquant qu’il achète le véhicule en l’état : si problème particulier (pièce à changer, par exemple), le préciser.

 

  • ACHETER

L’opération présente elle aussi, des risques, notamment si le vendeur est un particulier.

En effet :

– Le véhicule a pu subir des avaries non-signalées par le vendeur, et plus généralement, les informations qu’il vous a données peuvent se révéler plus ou moins fausses.

Il faut donc pouvoir retrouver le vendeur et pour cela s’assurer de son adresse réelle.

Il faut également prendre soins de conserver l’annonce à partir de laquelle vous avez traité.

– Le véhicule peut se révéler être un véhicule volé. Dans ce cas, vous risquez d’être poursuivi pénalement comme receleur, et devoir rendre le véhicule à son légitime propriétaire….

Pour vous protéger, ne traiter qu’avec le titulaire de la carte grise en personne ; exigez pour cela qu’il prouve son identité.

 

Evidemment, si vous avez le moindre doute, n’achetez pas !